Snowbourn, la ville de la neige.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Snowbourn, la ville de la neige.

Message par Evelyn le Mar 23 Nov 2010 - 0:19

La cité de Snowbourn est une cité particulière connue pour ses fréquentes neiges et son rythme saisonnier étrange. Il n'y a en effet que deux saisons, la saison des neiges, et celle du Repos. Le Repos, qui ne dure que cinq mois, est la saison pendant laquelle tout le monde peut sortir sans se faire geler. Beaucoup de réseaux souterrains permettent de passer d’un endroit de la ville à l’autre. C’est dans cet endroit que sa prochaine cible est venue se réfugier, sachant qu’elle lui courait après. Ceci donnait à Evelyn un petit défi supplémentaire puisque sa proie savait qu’elle allait l’abattre, c’était évident, et qu’il essaierait de se protéger à tout prix. Elle n’avait jamais échoué et elle ne comptait pas échouer cette fois-ci.

- C’est comme jouer au chat et à la souris, soupira-t-elle.

Être assassin ne signifie pas tuer tout ce qui se trouve sur son chemin. C’est savoir se fondre dans le décor et faire son travail le plus précisément et le plus rapidement possible. Bien sur, la patience est une vertu que tout assassin doit avoir, sinon sa mission serait vouée. Elle erra dans les rues désertes, une buée se formant devant son foulard. Lorsqu’il faisait vraiment froid, il faisait approximativement -50°C et lorsqu’il faisait chaud il faisait tout au plus 10°C. Le teint de ces gens était de la même couleur que la neige qui y sommeillait pendant la plus longue partie de l’année. Elle ne vit que quelque personne, portant plus son attention sur les rues et les endroits stratégique. Elle décida alors d’entrer dans un petit commerce pour y acheter de la nourriture avant de se rendre dans les entrailles de la cité.

Sortant avec un petit sac plastique, elle se remémora l’endroit où elle avait aperçu l’entrée plus tôt. Elle s’y dirigea, se sentant suivi. ‘’ Oh, ai-je de la compagnie? ‘’ Elle entra dans l’ascenseur qui la mènerait à la profondeur de la cité. Puisque l’ascenseur était en verre, elle put voir toute la civilisation qui s’y était créée. Des tours partaient d’un sous-sol, à peut-être 200 pieds sous elle, et se rendaient à l’extérieur. Il y avait aussi des maisons, dans le paysage plus loin. Elle descendit jusqu’au fond et trouva ce qu’elle cherchait. Le plus bel hôtel de la ville, pour passer la nuit avant de repartir à la chasse.

- Bah quoi, il faut se gâter dans la vie, n'est-ce pas Lucky?

Elle se dirigea vers l’entrée lorsque quelqu’un lui rentra dedans, sans qu’elle ne l’ait vu. Elle tomba, surprise de s’être ainsi montrée distraite… Ce aurait pu être l'espion qui la filait depuis le début, qui aurait pris ce moment pour l'éliminer, dans une ville où personne ne la connaissait....
avatar
Evelyn

Identification : Evelyn
Sexe du personnage : Féminin
Âge du personnage : 22 ans
Pouvoir(s) : Empathie
Arme(s) : Que des armes à feu
Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 13/11/2010
Localisation : Derrière mon clavier s'taffaire! :D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowbourn, la ville de la neige.

Message par Yanomie le Sam 8 Jan 2011 - 0:20

Yanomie, la jeune femme chat avait fait un bien long voyage, trop long même selon elle. Elle avait quitté la ville chaude d'où elle vivait pour vendre les fourrures des animaux qu'elle avaient tués. Elle se disait que vu le climat, de beaux manteaux de fourrures serait bien utiles à la population. Bien que de nos jours, les commerçants utilisait davantage de la fausse fourrure pour leurs habit.

De toute façon, elle n'avait pas eue le choix de quitter la ville près de la jungle où elle avait grandit, car sa tête était mis à pris. Plusieurs gens avaient été retrouvés morts avec de longues griffures sur le corps. Et tous croyaient qu'elle était la coupable de ces meurtres.

Cette accusation l'avait mis très en colère, elle savait qu'elle avaient un très grand instinct de prédateur, mais de là à s'attaquer à des humains, ces créatures qui n'ont que la peau sous les os, non merci !

Yanomie passa donc a journée dans la capitale souterraine. Elle se monta un kiosque rapidement pour essayer de vendre ses manteaux. Plusieurs passants s'arrêtèrent, mais aucun ne lui acheta de manteau. Elle tâcha de ne pas trop attirer l'attention sur elle pour éviter les ennuis. Elle portait son manteau habituel et le capuchon était rabattue sur sa tête pour cacher ses fines oreilles. Elle avait également mis ses lunettes de soleil afin de masquer ses yeux de chats.

Le soir venu, ses yeux se fermaient tout seuls. Elle décida alors de parqueter tous ses manteaux et de se diriger vers un hôtel luxueux ! Elle était tellement heureuse d'y passer la nuit qu'elle courut comme un enfant vers la porte grande ouverte !

Dans son excitation, elle ne remarqua pas la jeune femme près de l'entrée et lui rentra dedans de plein fouet ! Dans la collision, le capuchon tomba de sa tête. Elle se dépêcha de le remettre en place et pris la fuite pour être sure que personne ne l'est vu. Elle se dirigea en courant à l'accueil pour réserver une chambre.

- Bonjour, je voudrais réserver une chambre pour ce soir !

- Avez vous une réservation ?

-Euhm, non....

-Je suis désolé, mais vous devez avoir une réservation, toutes les chambres sont déjà loué. Nous sommes une hôtel très populaire vous savez.

Déçue, Yanomie, regarda bêtement la femme et se dirigea vers la sortie. Elle s'arrêta brusquement lorsqu'elle sentit un regard se poser sur elle. Elle se prépara à sortir ses griffes.....juste au cas où....
avatar
Yanomie

Messages : 4
Date d'inscription : 07/01/2011

Feuille de personnage
PV [Event]:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowbourn, la ville de la neige.

Message par Evelyn le Sam 8 Jan 2011 - 0:54

Evelyn resta bouche-bée devant la jeune femme qui lui fonça dedans. Sans même s’être excusée, elle était partie en courant vers l’hôtel. Même elle, qui n’était pas tellement gentille avec ses cibles était plus élevée que cela. Elle se releva, époussetant ses son manteau qui était un peu sale et se mit à entrer à l’intérieur.

Les portes coulissantes chuintèrent doucement lorsqu’elle mit le pied sur le tapis de l’entrée. Une odeur sucrée vint à son nez et sur les tables autour d’elle reposait un nombre incalculable de fleurs et de plantes. L’édifice était fait de manière solide, pourtant, tout l’intérieur était fais de manière délicate. Tant les tapis que les tapisseries, allant même jusqu’aux détails des tables. Un gros lustre était accroché en son centre et un bureau énorme était posté au centre, devant l’entrée, pour servir de réception. Elle vit la demoiselle à l’allure étrange, avait-elle remarqué plus tôt, devant l’accueil, l’air déçue. ‘’ Elle n’est pas humaine. ’’ Elle avança vers la jeune dame qui avait baissé la tête.

- Je crois que ceci vous appartient, dit-elle en montrant une paire de lunette. Vous savez, lorsqu’on fonce dans quelqu’un, la coutume veut que l’on s’excuse.

Elle se retourna et se dirigea vers la réception. Elle arriva en face de la dame et lui fit son plus beau sourire.

- Vous avez une réservation, madame?

- Oui, bien sure. C’est au nom de Mathilda Dufrène, mentit-elle.

Bien sure, ce n’était pas son vrai nom, mais elle n’allait pas mettre le péril de sa mission sur le nom que tout le monde la connaissait. Elle regarda la femme qui était encore debout dans le cadre de la porte. L’on aurait dit qu’elle attendait quelque chose ou quelqu’un.

- Pourrais-je voir votre carte d’identité je vous prie?

Tout en sortant les fausses cartes qu’elle s’était créé, Evelyn sembla triste pour cette jeune femme qui ne semblait pas savoir où aller.

- Votre suite est déjà préparée pour votre arrivée, tout à été fait selon votre demande.

Elle regarda la demoiselle qui semblait être totalement épuisée et crut comprendre qu’elle n’avait pas dormi depuis longtemps. Elle se retourna, et continua de scruter la jeune femme pendant que l’agente cherchait sa clé. ‘’ Que c’est ennuyant savoir les pensées des autres… ‘’

- Ma chère Sophie, veuillez dire à cette charmante jeune femme de venir dans ma suite, qu’elle a trouvé une chambre avec quelqu’un qui veut bien lui partager. Mais ne lui dites pas de qui il s'agit, s'il vous plait.

La demoiselle, qui ne comprenait pas hocha de la tête et lui remit la clé. Elle ne pouvait pas se permettre de perdre l’une de leurs meilleures clientes, n’est-ce pas? Elle monta alors à sa chambre et se dévêtit pour mettre un maillot de bain. Puisque la chambre possédait et une piscine et un spa, elle se glissa dans le spa, un verre de champagne dans la main et attendit son invitée.


avatar
Evelyn

Identification : Evelyn
Sexe du personnage : Féminin
Âge du personnage : 22 ans
Pouvoir(s) : Empathie
Arme(s) : Que des armes à feu
Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 13/11/2010
Localisation : Derrière mon clavier s'taffaire! :D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowbourn, la ville de la neige.

Message par Yanomie le Sam 8 Jan 2011 - 1:42

Yanomie, se dépêcha de remettre ses lunettes sur son nez. Toujours aux aguets, elle sentit une présence derrière elle. Elle se retourna, sur ses gardes. Elle se détendit lorsqu'elle vit que ce n'étais que la femme de l'hôtel.

-Pardonnez moi madame, dit elle a Yanomie, une personne a eu la bonté de vous inviter dans sa suite. Je vous donne sa clé d'accès. Si j'étais vous je la remercierais !

Émue, Yanomie se retint de sauter de joie, elle pouvait enfin avoir un repos bien mérité !

Elle pris la clé que lui tendait la dame.

Elle regarda le numéro de chambre et partit à la recherche de celle-ci.

En cours de route, Yanomie s'arrêta net, et si s'était un piège ...? Après tout, pourquoi un inconnu, mais surtout un humain, serait-il gentil avec elle...

Elle continua sa route en y songeant. Arrivée devant la chambre, elle sautilla d'un pied à l'autre en se demandent que faire. Elle retira sa capuche pour mieux entendre les sons. Elle colla ses oreilles sur la porte et entendit le bruit de l'eau.

Elle frissonna en entendant ce bruit qu'elle n'aimait pas. L'eau lui donnait la nausée !

*Et si c'était un pervers qui !?...Bon, je rentre, mais si je vois quelque chose de louche je sort aussitôt songea t-elle en remettant sa capuche sur sa tête*

Le cœur battant, elle inséra la clé dans la fente pour déverrouiller la porte.

Elle ouvrit la porte doucement et osa mettre son nez à l'intérieur. La première chose qu'elle remarqua fut le lit, un grand lit de format king ! Un peu plus loin derrière des portes françaises, elle distingua une piscine et un spa.

Elle entendit soudain une voix l'appeler. La voix venait du SPA, elle ouvrit les grandes portes et s'approcha prudemment d'une femme en maillot de bain. Yanomie la dévisagea: c'était la femme de toute à l'heure ! Celle qu'elle avait bousculer ! La femme chat eut un frisson.

*Elle doit vouloir se venger pour toute à l'heure songea t-elle....*

. Yanomie garda ses distances, elle ne voulait surtout pas tomber dans l'eau !

Elle demeurait sur ses gardes, elle ne comprenait pas pourquoi un humain pouvait être gentille envers elle, surtout après avoir été impolie face à cette femme. Elle espérait pouvoir dormir dans le grand lit. Surtout qu'elle avait sentit une de ses odeurs préférés en entrant, celle des oreillers en plumes !

avatar
Yanomie

Messages : 4
Date d'inscription : 07/01/2011

Feuille de personnage
PV [Event]:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowbourn, la ville de la neige.

Message par Evelyn le Mar 11 Jan 2011 - 23:21

Se retournant dans le spa, Evelyn aperçu la jeune demoiselle qui était entrée et qui était sur ses gardes. Elle se leva, coupe à la main et sortit de l’eau. Elle déposa son verre sur une petite table prévue à cet effet et prit une serviette pour s’essuyer. La jeune demoiselle semblait perplexe, mais aussi attirée par ses oreillers, à ce qu’elle pu comprendre. Elle regarda la jeune femme en souriant.

- Tu peux te compter chanceuse que je sois de bonne humeur aujourd’hui.

Elle continuait de regarder avec espièglerie la réaction de l’inconnue. Elle avait fait fuir l’espion qui la filait. Peut-être était-elle pour lui un prédateur, qui sait… Elle enfila un peignoir, parce que même avec le chauffage il faisait plutôt frisquet dans la chambre. Elle s’assit sur une causeuse et croisa les jambes.

- Ce n’est pas un piège alors détend toi un peu. Mais que je te vois détruire mes oreillers de plume, dit-elle sans méchanceté dans la voix. Je t’ai fais rentrer parce que tu pourrais m’être utile.

Elle regarda la réaction de la jeune femme avant de continuer. Elle fit sonner une petite sonnette et une voix parvint jusqu’à leur oreilles.

- Que puis-je pour vous, Madame Dufrène?

- Pourriez-vous m’apporter un gros pichet de lait et une autre couverture très moelleuse je vous prie.

- Toute suite madame.

Elle attendit quelques minutes, priant son invitée de s’assoir en vain. L’homme de chambre cogna trois petits coups et entra dans la pièce avec un petit chariot. Il le déposa devant l’endroit ou Evelyn était assise et ressortit en faisant mille et une courbettes.

- C’est pour toi, tu dois avec faim et soif.

Elle se leva, prit la couverture et retourna s’assoir avec.

- En fait, j’aurais besoin de ton aide. Bien sur, elle sera rémunérée. Très bien rémunérée en fait. Si tu acceptes de me faire confiance et arrêter de penser que je vais te jeter dans l’eau peut-être pourrions-nous faire équipe toutes les deux.

Elle prit un verre et y fit couler un peu de lait.

- Écoute, je sais ce que tu es et je ne te veux aucun mal. En fait, c’est plutôt une chance que tu sois une femme-chat. Tu auras toute la nuit pour penser à mon offre, bien sur. Il y a un lit dans la pièce d’à coté, avec une tonne d’oreillers en plume. Tu leur feras ce que tu voudras, mais ne tarde pas trop à me donner ta réponse….

Satisfaite de son petit discours, elle prit la télécommande et, faisant pivoter la causeuse, se mit à regarder les nouvelles sur la télé géante qui couvrait la moitié du mur devant elle.
avatar
Evelyn

Identification : Evelyn
Sexe du personnage : Féminin
Âge du personnage : 22 ans
Pouvoir(s) : Empathie
Arme(s) : Que des armes à feu
Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 13/11/2010
Localisation : Derrière mon clavier s'taffaire! :D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowbourn, la ville de la neige.

Message par Yanomie le Mer 12 Jan 2011 - 21:50

Yanomie ne put s'empêcher de renifler le doux parfum du lait. Le 3,25 % de marque Natrel, son préféré. L'eau à la bouche, elle pris le verre et avala son contenu goulument d'un trait. Elle ferma les yeux de plaisir et parvint à se détendre un peu une fois rassasiée.

Yanomie retira sa capuche et ses lunettes dévoilant ainsi son apparence féline. À quoi bon se cacher maintenant que son interlocuteur connaissait son secret ? Après tout, tout cet habillement de camouflage distrayait grandement ses sens aiguisés.

- Ton offre m'intéresse dit-elle, les fourrures ne sont plus aussi à la mode que je ne le croyais et je vais avoir besoin d'un autre emploi. Après tout, je n'ai pas d'autres choix, soit j'accepte ton offre, soit je me retrouve à la porte et sans logis, puisque je ne peux pas retourner d'où je viens à cause de,... de,... non rien.

Yanomie baissa les yeux en songeant aux rumeurs qui courraient sur elle...Elle se demandait parfois si ces rumeurs pouvaient être fondés. Parfois, elle avait des trous de mémoires très étranges....

La femme chat secoua la tête pour se changer les idées. Elle jeta un coup d'œil à la télévision. C'était un reportage sur les oiseaux. Ces images lui donnaient l'eau à la bouche et éveilla ses instincts de chasseurs. Elle imagina alors que la dame qui l'avait invité avait des plumes et se dandinait devant elle...

Elle secoua à nouveau la tête en s'essuyant les yeux.

Elle ne la laissa pas à la femme le temps de lui expliquer en quoi consistait sa quête. Elle lui dit simplement qu'elle devait aller se reposer au plus vite et qu'elle serais plus apte à l'écouter le lendemain.

-Au fait, je m'appelle Yanomie.....
Bonne nuit....ne te donne pas la peine de me piéger durant ma sommeil, mon ouïe ne dort jamais....


Sur ce, elle se précipita dans sa chambre et sauta sur son lit avec l'agilité des félins.
Ses yeux brillèrent étrangement et ses pupilles se dilatèrent. Elle sortit ses griffes et se mit à attaquer les oreillers en plumes avec puissance et rage.

Les plumèrent volèrent bientôt dans tous les sens....

Il y avait des fois, comme celle-ci où Yanomie était totalement incontrôlable ...

Elle s'endormit donc dans un mer de plumes...

Plus tard dans la nuit ses oreilles repérèrent un bruit qui la fit sursauter.

- Qui va la ? S'écria t-elle.

Elle sortit ses griffes.......
avatar
Yanomie

Messages : 4
Date d'inscription : 07/01/2011

Feuille de personnage
PV [Event]:
0/100  (0/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowbourn, la ville de la neige.

Message par Evelyn le Mar 8 Fév 2011 - 19:18

Evelyn était restée longtemps assise sur le sofa, à regarder la télévision où de fausses informations passaient sur la chaine des nouvelles. ‘’ Bien sur, tu es dans une villa au sud du pays entrain de te prélasser alors que tu sais que la meilleure assassin du monde est après toi ... ‘’ Son regard se tourna vers la fenêtre et elle vit, en s’approchant, une petite maison tout en bas de l’immeuble, les lumières encore allumées. Elle aurait aimé avoir une petite famille tranquille, sans meurtre ni arme. En soupirant, elle referma les rideaux avant de se rendre à la porte.

- Tu n’as pas faim toi, Lucky? Moi je meurs de faim...

Elle sortit en pyjama dans le corridor, ses cheveux étaient attachés en une queue de cheval haute et Lucky était caché dans une de ses poches. Elle se rendit au bureau de la réceptionniste, qui avait été remplacée.

- J’ai faim, est-ce qu’il serait possible de me faire monter trois sandwichs au poulet à ma suite s’il vous plaît.

- Mais madame, répondit la réceptionniste, avez-vous vu l’heure?

Fronçant les sourcils de mécontentement et posant une main sur sa hanche, Evelyn était plutôt contrariée. Mais pour qui elle se prenait?

- Eh bien oui, j’ai vu l’heure. Mais je vous ferais remarquer que je paye votre salaire et celui de tout les employés pendant au moins une dizaine de jours, alors je me permets de manger à l’heure qui me convient.

La dame n’était pas très convaincue par son discours, malgré le fait qu’elle était devenue un peu plus mal à l’aise. C’est vrai qu’il était tard, mais l’hôtel était censé être l'un des meilleurs du monde. Elle sortit sa carte de son pyjama, et la réceptionniste la prit pour la scanner. Lorsqu’elle vit le nom de Mathilda Dufrène elle ouvrit grand les yeux et fixa Evelyn avec stupeur. La fiche de cette cliente était en or, ce qui voulait dire que c’était les clients les plus riche et les V.I.P. Rien ne pouvait leur être refusé sous peine de sanction.

- Veuillez m’excuser madame Dufrène, je ne savais pas que c’était vous, réussit-elle à marmonner. Veuillez pardonner mon erreur et me laisser la corriger en vous envoyant les meilleurs sandwichs et un petit extra. Cela ne prendra pas longtemps.

La réceptionniste lui remit sa carte et appela instantanément les cuisines pour qu’ils commencent son repas. Heureuse d’avoir fait autant d’effet à la dame, elle la salua et se dirigea vers l’ascenseur. Une fois à l’intérieur, elle eut un mauvais pressentiment et sortit de sous son pyjama un revolver monté d’un silencieux. Elle ferma les yeux et se concentra sur sa respiration. Elle entendit les battements de cœurs de la jeune femme qu’elle avait hébergée, mais elle sentait aussi d’autres battements de cœur. Elle arrêta alors l’ascenseur deux étages plus bas. Elle démonta et remonta son arme en quelque secondes et elle prit la route des escaliers. Aussi silencieusement qu’un chat, elle gravit les escaliers et entra à son étage discrètement. Elle approcha de sa porte et, utilisant une carte qui ne ressemblait aucunement à une carte de l’hôtel, ouvrit la porte silencieusement. Les portes à cartes étaient très pratique, mais faisait du bruit, et elle avait demandé à une connaissance de lui faire une carte passe partout qui ne faisait aucun bruit lorsqu’elle entrait quelque part. Elle poussa doucement la porte et entra dans sa suite comme une voleuse. Sa suite était dans le noir total mais elle savait ou est-ce qu’elle allait. Elle suivait les pensées meurtrières qui étaient devant elle. Elle lut ses pensées et découvrit tout son plan.

- Non mais il pense que je suis une novice ou quoi, chuchota-t-elle.

Elle arriva derrière lui et posa son arme sur sa nuque. Il arrêta aussitôt de bouger et une vague de panique s’empara de lui. Elle ouvrit les lumières de sa main et prit son arme. Habillé de noir, c’était un jeune homme dans la vingtaine qui se tenait devant elle.

- Eh bien, quelle surprise!


Dernière édition par Aria Aelithieanna le Mer 9 Fév 2011 - 12:19, édité 1 fois (Raison : Je suis passée, plus de fautes.)
avatar
Evelyn

Identification : Evelyn
Sexe du personnage : Féminin
Âge du personnage : 22 ans
Pouvoir(s) : Empathie
Arme(s) : Que des armes à feu
Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 13/11/2010
Localisation : Derrière mon clavier s'taffaire! :D

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowbourn, la ville de la neige.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum